Le personnel d’EUCAP Sahel Niger se présente

5 questions à: Javier LOPEZ — Conseiller en Analyse du Renseignement Criminel

Etant l’un des deux Espagnols actuellement travaillant pour EUCAP Sahel Niger, Javier Lopez a joint la Mission il y a plus d’un an et demi. Dans notre entretien avec lui, il nous raconte pourquoi il a eu l’idée de rejoindre une mission civile de l’Union Européenne et ce qui structure sa vie professionnelle au quotidien.

Image for post
Image for post

Ma responsabilité au sein de la Mission est celle de conseiller en Analyse du Renseignement Criminel. En ce qui concerne mes tâches, il s’agit principalement, à partir d’une meilleure utilisation des structures d’analyse, d’améliorer avec nos partenaires nigériens les outils d’enquête au profit des trois forces de sécurité intérieure. Elles sont ainsi mieux préparées et mieux armées pour identifier les variables qui interviennent dans le cheminement de l’action criminelle et de mettre en œuvre les moyens d’enquête, au plus haut niveau, au sein des forces de police du Niger.

Depuis mon entrée dans la Police Nationale espagnole, j’ai toujours eu pour ambition de consacrer une étape de ma carrière professionnelle à l’international, notamment au travers des missions de renforcement des capacités ou de réforme du secteur de la sécurité, dans un pays en situation de risque de conflit ou en état de post-conflit. Mais je savais aussi que cet objectif personnel ne pouvait advenir qu’après avoir acquis les connaissances et l’expérience nécessaires dans les tâches habituelles d’enquête d’un service de police spécialisé, comme celui dans lequel j’ai servi au cours de mes vingt ans précédentes de parcours professionnel.

A un moment donné, il y a trois ans, après avoir poursuivi des études de troisième cycle et obtenu une maîtrise en droit international humanitaire et compte tenu de mon expérience au niveau national et européen, je me suis mis à la disposition des structures de coopération internationale de la Police Nationale espagnole pour pouvoir intégrer une mission PSDC, mentionnant en premier choix une mission dans la région du Sahel.

C’est donc, si l’on peut dire, une vocation née il y a deux décennies qui a mûri au fil du temps et qui s’est matérialisée lorsque le moment précis s’est présenté de mettre mon expérience et mes capacités à la disposition du PSDC d’une manière efficace.

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Javier Lopez est en contact régulier avec les Nigériens. Ici, lors d’une formation. Photos: EUCAP Sahel Niger/Sandra Kreutzer

Après avoir réussi les processus de sélection interne au sein de la Police Nationale, j’ai été invité à postuler dans le cadre des appels à contribution des missions EUCAP SAHEL Mali et Niger pour un poste correspondant à mon profil.

Outre le défi personnel et familial évident auquel chaque expatrié est confronté face à une étape comme celle-ci, et en laissant de côté les problèmes liés au travail dans une langue qui n’est pas ma langue maternelle, le premier défi est l’adaptation à un nouvel environnement physique, dans l’un des endroits les plus difficiles du monde en raison de ses conditions géographiques, climatiques et sécuritaires. Cependant, ces difficultés sont rapidement surmontées, grâce aux départements de la Mission qui nous guident et nous prennent en charge dès le départ (Logistique, Sécurité, Service Médical, Comité Welfare, etc.).

Dans mon cas, j’ai tout de suite rejoint un groupe de travail qui avançait à un rythme dynamique et qui m’a facilement intégré. Je me sens vraiment heureux car, grâce à cela, l’objectif professionnel, aussi large et compliqué qu’il puisse paraître à première vue est abordé de la meilleure façon possible. Il en est ainsi grâce au bon état d’esprit et à la cohésion dans lesquels nous travaillons et vivons dans la Mission, aux magnifiques relations avec nos partenaires nigériens et à l’accueil chaleureux offert par la population.

Image for post
Image for post
Le travail de Javier Lopez en équipe avec des autres formateurs et conseillers européens lui a permis de s’intégrer plus facilement. Photo: EUCAP Sahel Niger/Sandra Kreutzer

Le seul conseil que je puisse me permettre de donner est d’oser. Si vous êtes bien préparés alors franchissez le pas. Quel que soit le poste dans lequel vous souhaitez intégrer une mission PSDC, vous pourrez apporter toutes vos compétences et votre capacité de travail, en ayant la fierté de représenter votre État membre et vous mettre au service des valeurs de l’Union Européenne.

Vous ne le regretterez pas, car une magnifique équipe est prête à vous accueillir et à vous aider à parcourir cette nouvelle étape professionnelle. Vraiment, je peux vous l’assurer car je le constate moi-même tous les jours.

Mission civile de l’UE qui soutient le Niger à renforcer sa sécurité intérieure // EU civilian Mission assisting Niger to strengthen internal security

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store