La CMCF arrive, l’insécurité disparaît

Bientôt une troisième CMCF : Réunion du comité ad hoc extraordinaire CMCF

Le comité ad hoc CMCF s’est en réuni en session extraordinaire le 6 juillet 2021 pour échanger sur le projet des Compagnies Mobiles de Contrôle des Frontières. Cette rencontre à Niamey a servi de cadre à la signature d’accord pour la création de la troisième CMCF — un bon exemple de la coopération entre EUCAP Sahel Niger et la Police nationale.

Signature d’Accord entre la CDM Antje PITTELKAU et le DGPN Souley BOUBACAR. Photo crédit: EUCAP Sahel Niger/André SPANGENBERG

« Cette unité frontalière mobile est un projet phare. C’est la preuve pratique de ce qui était prévu en théorie il y a deux ans : un projet adapté aux besoins spécifiques du Niger, dirigé par la partie nigérienne et conçu pour renforcer des capacités indispensables », a dit la Cheffe de Mission EUCAP Sahel Niger, Mme Antje Pittelkau. Elle a ajouté : « Le CMCF est un projet tourné vers l’avenir. Et le comité ad hoc est la clé de la durabilité et de l’appropriation locale. Son travail permettra aux partenaires nigériens de mettre en œuvre l’aide financière étrangère de manière autonome grâce à la gestion de projet. »

C’est un comité composé de plusieurs groupes de travail. Il s’agit pour ces groupes définir les besoins pour la création des CMCF et d’en faire la restitution au comité. Lors de ce comité extraordinaire, les groupe ont exposé les derniers éléments de finalisation de la CMCF2 et entamer les discussions sur la future compagnie mobile qui sera basée à Téra dans la région de Tillabéry. Cette région située à l’Ouest du pays, est également confrontée aux multiples phénomènes endémiques tels que le crime organisé, les trafics des produits contrefaits, d’armes, de stupéfiants et le terrorisme.

Photo de famille des participants. Photo crédit: EUCAP Sahel Niger/André SPANGENBERG

L’objectif était de tirer les meilleures leçons apprises lors du projet CMCF2 et de faciliter la mise en œuvre du projet de la CMCF3. Les groupes de travail portaient sur la formation, les Ressources Humaines, la Transmission, la Logistique et le volet « Trustbuilding » ou rapprochement entre la population et la police nationale. Au cours des échanges, les groupes thématiques ont objectivement les difficultés rencontrées, et annoncé les nouvelles perspectives concernant la future CMCF.

De l’avis de plusieurs participants, cette nouvelle unité est un projet très prometteur au regard de des acquis des CMCF précédentes. Dans son intervention le commandant de la CMCF2 a souligné: « Les CMCF1 et 2 se sont imposées comme un outil de lutte contre l’insécurité notamment le grand banditisme. A ce niveau, il faut saluer les efforts d’EUCAP pour le suivi et l’opérationnalisation. Leur soutien a permis de faire de l’intervention nocturne une réalité. »

En plus du partage d’expérience, la réunion a permis la présentation du projet de la caserne de Téra par le génie militaire des FAN, qui est en charge de la construction. Cette CMCF bénéficiera également d’un programme de formation minutieusement étudié. Celui-ci portera plus sur la pratique à travers des modules qui peuvent être évalués dès la fin de la formation. Ledit programme sera exécuté en 3 phases dont une 1ère avec l’intervention des forces spéciales belges, une seconde dispensée par les formateurs formés par EUCAP Sahel Niger et la dernière destinée aux spécialistes avec l’appui des partenaires tels que la Mission EUCAP et les Etats Unis.

Mission civile de l’UE qui soutient le Niger 🇳🇪 à renforcer sa sécurité intérieure // EU civilian Mission assisting Niger to strengthen internal security 🇪🇺

Mission civile de l’UE qui soutient le Niger 🇳🇪 à renforcer sa sécurité intérieure // EU civilian Mission assisting Niger to strengthen internal security 🇪🇺