Soutien au groupe d’action rapide (GAR-SI)

Les Droits Humains et le Genre au cœur des activités de la gendarmerie nigérienne

120 gendarmes nigériens du GAR-SI ont bénéficié d’une formation en Droits Humains et genre, dispensée par EUCAP du 3 au 7 février 2020 à l’école de la gendarmerie à Niamey.

Image for post
Image for post

Ce cours fait suite à une demande du GARSI, un groupe des gendarmes nigériens, qui, formés par leurs collègues espagnols, français, italiens et portugais, interviennent dans le cadre de la défense du territoire, la lutte contre la criminalité organisée et autres situations d’insécurité.

Au cours de cette session, plusieurs thèmes ont été évoqués tels que les principes de l’usage légitime de la force et l’interdiction de la torture et autres traitements inhumains et dégradants. «Cette formation va favoriser l’efficacité de nos actions dans les milieux ruraux. Elle est basée sur des notions qui nous aident dans nos interventions » a estimé le Maréchal de Logis Ismael Djibo, chef de groupe GAR-SI 2.

« La promotion et protection des droits humains est une tâche fondamentale des Forces de Sécurité. Mais il n’est pas suffisant de rappeler seulement les règles qu’englobe ce concept. Dans cette formation, les stagiaires travaillent en équipe et résolvent des cas pratiques. Cela nous permet d’initier des discussions fructueuses en ce qui concerne l’application des droits humains sur le terrain, » explique un des formateurs, Mme Susanna Mehtonen, experte en Droits de l’Homme et du Genre d’EUCAP Sahel Niger.

Image for post
Image for post

Grace à ce partenariat, environ 300 gendarmes appartenant à la 1ère compagnie du GAR-SI qui est déjà opérationnelle et à la 2ème qui est encore en formation ont suivi les cours sur les Droits Humains et le Genre dirigés par la Mission EUCAP. Pour rappel, une première formation de ce type a déjà été dispensée au mois d’octobre 2018.

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post

Dans son projet, la formation en Droits Humains au profit des unités GAR-SI est définie pour les six pays concernés afin d’identifier les synergies possibles pour une collaboration technique dans le module de droits de l’homme et d’égalité de genre. Il s’agit également de profiter de l’expérience et du savoir-faire sur le terrain. « Nous avons pensé que ce type de formation dispensée par EUCAP Sahel Niger constitue un axe fondamental pour la sensibilisation des membres des unités GAR-SI. » précise le Colonel Lorenzo Pardo, coordinateur du projet GAR-SI au Niger.

Image for post
Image for post

Au regard de l’importance des droits de l’Homme dans les opérations des forces concernées, une convention a été signée au mois de juillet 2018 entre la Mission EUCAP Sahel Niger et la Direction du projet GAR-SI.

Cet accord permet à EUCAP d’appuyer le GAR-SI à travers des séances de renforcement de capacités en droits humains en genre et dans tous autres domaines identifiés dans le cadre du partenariat cadrant avec le mandat de la Mission. La prochaine session est d’ores et déjà prévue en été 2020 au profit de 50 gendarmes des unités du GAR-SI.

Image for post
Image for post

Mission civile de l’UE qui soutient le Niger à renforcer sa sécurité intérieure // EU civilian Mission assisting Niger to strengthen internal security

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store