Le 30 juillet et tous les autres jours : EUCAP Sahel Niger est engagée de manière concrète dans la lutte contre la traite des êtres humains au Niger

Photo crédit: EUCAP Sahel Niger. Pour les besoins de cette photo à haute valeur symbolique/politique prises, l’espace d’un instant, à l’extérieur, dans un esprit de « durabilité », les masques ont exceptionnellement été retirés. Cette exception confirme cependant le respect strict de la règle du port du masque à ESN

La traite des êtres humains est un commerce d’esclaves moderne. La mission EUCAP Sahel Niger s’engage au quotidien dans la lutte contre cette traite au Niger en travaillant avec les communautés, les Forces de Sécurité Intérieure et la Justice pour détecter les cas de traite, protéger les victimes et traduire les auteurs en justice.

« Malgré ce que l’on suppose souvent, la traite des êtres humains est largement répandue. Elle peut toucher tout le monde — Nigériens et migrants, enfants, hommes et femmes — et c’est toujours une violation des droits et de la dignité de la personne », constate Lena Ellen Becker, conseillère contre la traite des êtres humains à EUCAP Sahel. Par conséquent, une partie importante du travail d’EUCAP Sahel Niger consiste à sensibiliser aux multiples formes que peut prendre ce phénomène — qu’il s’agisse de mendicité forcée des enfants, d’exploitation sexuelle à travers la prostitution d’autrui ou d’exploitation par le travail dans les secteurs formel et informel — afin d’identifier les cas de traite des personnes.

C’est dans cet esprit que EUCAP Sahel a formé en 2021 presque 200 éléments des trois forces de sécurité sur les sujets de la protection des victimes et la poursuite des trafiquants. Un participant à l’une des formations organisées par EUCAP Sahel en ce mois de juillet affirme que « cette formation m’a déjà ouvert les yeux sur beaucoup des choses que je dois connaitre dans la fonction que j’occupe et qu’avant je n’appliquais pas. Mais à partir d’aujourd’hui, je suis en mesure d’aider et de détecter si [une situation relève] de la traite des personnes ou du trafic illicite de migrants. »

Pour lutter efficacement contre la traite des personnes, il est également primordial d’engager les acteurs de la société civile — qui sont souvent les premiers points de contact pour les victimes de la traite des êtres humains — et de renforcer leurs liens avec les forces de sécurité et les acteurs de la justice.

La traite des êtres humains est un commerce d’esclaves moderne. La mission EUCAP Sahel Niger s’engage au quotidien dans la lutte contre cette traite au Niger en travaillant avec les communautés, les Forces de Sécurité Intérieure et la Justice pour détecter les cas de traite, protéger les victimes et traduire les auteurs en justice.

« Malgré ce que l’on suppose souvent, la traite des êtres humains est largement répandue. Elle peut toucher tout le monde — Nigériens et migrants, enfants, hommes et femmes — et c’est toujours une violation des droits et de la dignité de la personne », constate Lena Ellen Becker, conseillère contre la traite des êtres humains à EUCAP Sahel. Par conséquent, une partie importante du travail d’EUCAP Sahel Niger consiste à sensibiliser aux multiples formes que peut prendre ce phénomène — qu’il s’agisse de mendicité forcée des enfants, d’exploitation sexuelle à travers la prostitution d’autrui ou d’exploitation par le travail dans les secteurs formel et informel — afin d’identifier les cas de traite des personnes.

C’est dans cet esprit que EUCAP Sahel a formé en 2021 presque 200 éléments des trois forces de sécurité sur les sujets de la protection des victimes et la poursuite des trafiquants. Un participant à l’une des formations organisées par EUCAP Sahel en ce mois de juillet affirme que « cette formation m’a déjà ouvert les yeux sur beaucoup des choses que je dois connaitre dans la fonction que j’occupe et qu’avant je n’appliquais pas. Mais à partir d’aujourd’hui, je suis en mesure d’aider et de détecter si [une situation relève] de la traite des personnes ou du trafic illicite de migrants. »

Pour lutter efficacement contre la traite des personnes, il est également primordial d’engager les acteurs de la société civile — qui sont souvent les premiers points de contact pour les victimes de la traite des êtres humains — et de renforcer leurs liens avec les forces de sécurité et les acteurs de la justice.

--

--

Mission civile de l’UE qui soutient le Niger 🇳🇪 à renforcer sa sécurité intérieure // EU civilian Mission assisting Niger to strengthen internal security 🇪🇺

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
EUCAP Sahel Niger

EUCAP Sahel Niger

Mission civile de l’UE qui soutient le Niger 🇳🇪 à renforcer sa sécurité intérieure // EU civilian Mission assisting Niger to strengthen internal security 🇪🇺