Protection contre les engins explosifs improvisés (EEI): Première formation pour la police technique et scientifique

EUCAP Sahel Niger a organisé la première formation des formateurs sur les techniques de constatations et d’investigations sur les Engins Explosifs Improvisés (EEI).

Image for post
Image for post
Formation sur les techniques de constatations et d’investigations sur les Engins Explosifs Improvisés (EEI). Photo: EUCAP Sahel Niger/Fati Amadou Oumarou

Chaque année, les attaques au moyen d’EEI (IED en anglais) font plus de morts et de blessés que toute autre forme d’armes. Aussi au Niger, les groupes armés mènent de plus en plus des attaques au moyen de ces engins dans l’ouest du pays. Ces menaces constituent un grand risque pour les populations locales.

A la demande de ses partenaires, EUCAP Sahel Niger a conçu une formation contenant un volet théorique et une partie d’exercices pratiques. Le but est de permettre aux participants d’identifier le type d’EEI employé et de collecter des éléments de preuve en lien avec l’incident.

Les exercices sont suivis de la rédaction des rapports d’investigations. Les formateurs se chargeront de transmettre leurs connaissances au sein de leurs services. Un des experts ayant animé la formation explique : « Nous dispensons ce cours pour permettre à nos partenaires de la police, de la gendarmerie et de la garde nationale d’avoir les techniques nécessaires pour faire face aux menaces liées à l’utilisation des EEI. Il faut préciser que le stage a porté sur les types d’EEI qui sont fréquemment utilisés dans la bande sahélienne. Le rôle d’EUCAP étant de renforcer les capacités des partenaires nigériens dans la lutte contre le terrorisme, nous mettons un accent particulier sur ce genre de formation qui répond aux besoins actuels des acteurs intervenant dans la lutte contre le terrorisme. »

C’est pour cela qu’il est important que des séances de formations soient constamment dispensées pour favoriser la mise en place des contre-mesures qui contribueront à juguler cette menace.

Cette première session a visé les techniciens du laboratoire de police technique et scientifique de Niamey. Au-delà, la formation aux techniques d’investigations et d’exploitations d’EEI ciblera : les forces de sécurité intérieure frontalières avec le Mali et le Burkina Faso ainsi que la région de Diffa, le service de lutte contre le terrorisme et les forces armées nigériennes dans le cadre de la judiciarisation ainsi que le pôle judiciaire spécialisé.

Comme résultat de la première formation, les stagiaires ont créé un groupe WhatsApp pour partager des informations, renforcer leur réseau et améliorer leur connaissance dans ce domaine.

Mission civile de l’UE qui soutient le Niger à renforcer sa sécurité intérieure // EU civilian Mission assisting Niger to strengthen internal security

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store